Comment réduire les coûts de Google Shopping de 20%?

En tant que commerçant en ligne qui fait la promotion de ses offres via Google Shopping Ads, vous pouvez réduire vos coûts publicitaires d’environ 20 %. Cela a été rendu possible par une restructuration du moteur de recherche de prix Google Shopping, que Google a dû effectuer suite à une sanction de la Commission européenne en matière de concurrence.

Quel était l’objet du jugement contre Google ?

La Commission européenne a infligé une amende de 2,42 milliards d’euros à Google pour avoir enfreint les règles antitrust de l’UE. Google a abusé de sa domination du marché en tant que moteur de recherche en donnant un avantage illégal à un autre produit Google, son comparateur de shopping.

En conséquence, Google a séparé le moteur de recherche de prix Google Shopping et l’a ouvert à d’autres portails de comparaison de prix (Comparison Shopping Service, en abrégé CSS). Depuis lors, le comparateur de prix Google doit réserver lui-même des espaces publicitaires sur Google Shopping et se trouve donc en concurrence avec les autres sites de comparaison de prix.

Dans les annonces Google Shopping, ce changement est désormais directement visible. En plus des informations sur le produit dans la partie supérieure de l’annonce, on trouve désormais dans la partie inférieure une information sous forme de lien indiquant à partir de quel portail l’annonce publicitaire a été diffusée. S’il s’agit d’une annonce de Google lui-même, le texte est „de Google“, si l’annonce provient d’un service d’achats comparatifs (CSS), son nom y figure. En cliquant sur le texte, les personnes intéressées accèdent directement au portail de l’annonceur à partir de la recherche sur le web.

Comment les commerçants en ligne peuvent-ils désormais faire des économies sur Google Shopping ?

Pour vous, en tant que commerçant en ligne, ce ne sont pas tant les aspects visuels qui sont intéressants, mais bien plus les modifications apportées aux enchères pour les emplacements publicitaires. Comme c’est généralement le cas pour Google Ads, les espaces publicitaires disponibles sur Google Shopping sont mis aux enchères au moyen d’un système d’enchères au plus offrant.

Étant donné que Google n’est plus le seul à pouvoir réserver des annonces Google Shopping, mais que d’autres comparateurs de prix (CSS) de l’espace économique européen peuvent également le faire, la mise aux enchères des espaces publicitaires est désormais ouverte à la concurrence. Il existe une différence de coût considérable lorsque les exploitants de boutiques en ligne font diffuser leurs annonces via Comparison Shopping Services (CSS).

Si les annonces sont diffusées directement via Google Shopping Europe (GSE), c’est-à-dire „via Google“, le moteur de recherche se prélève une marge d’environ 20 %. Enfin, les 80 % restants du montant sont utilisés pour l’enchère sur les emplacements publicitaires. Cette marge versée à Google disparaît si vous diffusez vos annonces via d’autres comparateurs de prix.

Concrètement, cela signifie qu’un commerçant en ligne met à la disposition de Google 1 euro par clic pour la diffusion d’annonces publicitaires dans les Google Shopping Ads. Sur ce montant, Google retient 20 centimes et enchérit sur les espaces publicitaires disponibles avec les 80 centimes restants. Un autre commerçant en ligne met également à la disposition d’un Comparison Shopping Service (CSS) 1 euro par clic pour la diffusion d’annonces publicitaires dans les Google Shopping Ads. Le portail de comparaison de prix ne prélève pas de marge sur ce montant, mais offre la totalité de la somme de 1 euro sur les emplacements publicitaires disponibles. Pour l’exploitant de la boutique en ligne, il en résulte un avantage de prix ou une économie de coûts de 20 centimes.

Tous les autres paramètres restent complètement inchangés. Vous diffusez vos annonces comme auparavant via votre compte Google Ads. Votre Merchant Center ne sera pas non plus modifié. Vous économisez simplement 20% par clic.

Themen

Die neuesten Posts